Le Cross Training (connu sous le nom de Cross Fit) est appelé Power chez Fit Caen’p.

C’est quoi le Cross Fit ?

Il a été inventé dans les années 1970, dans le garage d’un couple d’anciens gymnastes américains, Greg et Lauren Glassman.  

Ils transforment cette pièce en véritable salle d’entraînement. Ensemble, ils ont ouvert leur première salle en 1995 et ont commencé la même année, à entraîner certains services de police américains.  

En 2001, ils lancent leur site afin de faire connaitre leur discipline ainsi que leur programme d’entrainement bien spécifiques : les WOD (Workout Of the Day).

Cross Fit est depuis une marque déposée.  

Aujourd’hui le Cross Training est mondialement connu et acquiert de plus en plus d’adeptes grâce à sa forte médiatisation et ses résultats physiques.  

Le mot Cross Fit vient de « Cross Fitness », c’est-à-dire « entraînements croisés ». 
Le Cross training est donc une préparation physique qui croise différentes disciplines.


Il combine l’endurance cardiovasculaire et respiratoire, l’haltérophilie, la force athlétique (puissance, force, vitesse), la concentration, la précision ainsi qu’un peu de gymnastique, de souplesse, d’agilité et d’équilibre.
Le but de ce type d’entraînement est de surprendre à chaque fois le corps en proposant des exercices différents, des méthodes d’entraînement différentes, en variant régulièrement les accessoires utilisés et en cherchant un travail le plus « fonctionnel » possible. Il peut se pratiquer partout, autant dans un parc de fitness, qu’en extérieur.

Par exemple, la musculation chargée visant le bodybuilding, cherche à localiser le travail et à l’isoler le plus possible.

Cibler plusieurs muscles en même temps

Le cross training, lui, recherche des exercices qui travaillent plusieurs muscles en même temps, des exercices fonctionnels, avec des trainings qui vont chercher à développer en parallèle la force, l’endurance, ou encore l’agilité.

Le but est de produire des sportifs, capables de se sortir de toutes les situations physiques : faire un trekking avec un sac de 20 kg sur le dos, monter à la corde, nager, ou faire des tractions avec un équipement de pompier sur le dos…  

Il existe différentes méthodes, plus ou moins grand public et plus ou moins faciles, en fonction du niveau. Les accessoires utilisés vont donc être très variés : il y a les barres de musculation, les barres de traction, mais aussi les haltères, les Kettlebells, les élastiques, les cordes, les swiss balls, les masses ou encore les pneus !  

En résumé, au cross training on saute, on s’allonge, on grimpe, on rame, on déplace des poids lourds, on utilise toutes sorte d’haltères et de kettlebells, on rigole, et on transpire pas mal !

C’est un entraînement complet

Et sans oublier l’élément phare de cette activité : l’endurance cardio-vasculaire. L’objectif majeur est de permettre au sportif de sortir de sa zone de confort, de progresser, d’aller de l’avant et de chercher le dépassement de soi.

C’est varié, complet, le cours en groupe permet de renforcer les liens, de se dépasser, il n’y à pas de routine, on brûle un maximum de graisses, on renforce le corps et le mental et on gagne en confiance en soi.

Quelques risques à noter avec le cross fit :

  • ne pas être corrigé par le coach
  • ne pas avoir une charge adaptée
  • ne pas s ‘étirer régulièrement
  • ne pas respirer correctement et au bon moment
  • être en hyper extensions au niveau des articulations

Il est très important de bien exécuter les mouvements et d’être corrigé avant de prendre des charges conséquentes car nous devons prendre soin de nos articulations et laisser le temps au corps de bien se renforcer avant de trop l’alourdir. Les mauvaises postures à répétitions (tractions avec élan par exemple sont très dangereuses et mauvaises pour le dos). Il faut comme dans toute activité prendre ce qui est bon pour nous et en laisser. Bien entouré et avec de la précision et de la qualité dans l’exécution des mouvements cette activité est complète et idéale pour renforcer sa force d’une façon globale.

Les faits : environ 60% de blessures la première année dans les boxes de Crossfit. Blessures au niveau des genoux, lombaires et cervicales principalement. Les articulations sont fragiles, il est important d’avoir conscience de son corps quand on commence ce genre d’activité et il est encore plus important d’être bien entouré et corrigé.

Les recommandations de la Coach

Je vous recommanderai également de faire au moins une autre activité en parallèle. Il est toujours bon de varier et étant une activité plutôt intense il est préférable de l’allier avec une activité plus douce comme de la danse, du yoga ou du Pilates et bien-sûr du stretching au moins deux fois par semaine.

« La qualité des mouvements est selon moi la priorité. Un corps nous n’en avons qu’un. Il faut savoir le respecter et en prendre soin. En privilégiant la qualité plutôt que la quantité nous protégeons notre corps. Prenons bien conscience que nous sommes responsable de notre bien-être et que nous seuls pouvons vraiment prendre soin de notre corps et être à son écoute »

Prenez soin de vous

La Coach Julie Vâny 

Découvrez aussi nos autres articles :